Présentation

L’axe NanoChimie contribue au développement de matériaux originaux de plus en plus complexes pour répondre aux besoins spécifiques des domaines de l’énergie, de la médecine et de l’environnement.

La nanochimie s’appuie sur une démarche bottom-up pour élaborer des matériaux à structures hiérarchisés, organisés et texturés sur plusieurs échelles de taille. La complexité se traduit en termes de compositions chimiques maîtrisées à ces échelles mais aussi d’architectures multi-échelles, à l’état massif, sous forme de film mince ou bien encore de monocouche.

Cette conception des matériaux passe nécessairement par le développement de nouveaux outils de caractérisation permettant de décrire la structure à une échelle de plus en plus petite et d’atteindre des seuils de détection à l’échelle de l’atome ou de la molécule unique.

Un des intérêts majeurs est de pouvoir réaliser ces caractérisations dans des conditions environnementales et plus encore, dans les conditions d’utilisation des matériaux.

Un atout considérable pour comprendre l’évolution structurale du matériau ou pour étudier la dynamique des échanges et des conformations sous impulsion, est de développer les méthodes de caractérisation in-situ.