Les autres C’Nano

Présentation des autres C’Nano régionaux

JPEG Centre de compétences Nanosciences Grand-Est
C’Nano GE
http://www.cnanoge.org/

Créé en 2005 à l’initiative du CNRS, du CEA et du MESR, le C’Nano GE regroupe l’ensemble des laboratoires ou équipes travaillant à l’étude des objets de taille nanométrique dans le domaine étendu des nanosciences dans le Grand Est.
Le C’Nano GE doit donc mobiliser les différents acteurs de la recherche dans cette Grande Région en physique, chimie, biologie, et médecine pour en conforter le rôle national et international en nanosciences. Les axes de recherche développés s’appuient sur les forces et spécificités régionales : ce sont en particulier la nano optique et la nano bio photonique, l’optique rapide, les micro et nano systèmes,le nanomagnétisme et l’électronique de spin, les nano objets, les nanosciences et matériaux pour la santé.

JPEG Centre de compétences Nanosciences Rhônes-Alpes
C’Nano RA
http://www.cnano-raa.org/

Depuis sa création en 2005 par le CNRS, le CEA et le MESR, les Centre de compétences en nanosciences C’Nano Rhônes-Alpes fédère ses laboratoires et ses équipes, promeut leurs projets novateurs en facilitant l’accès aux plateformes de fabrication et en mobilisant toutes les compétences disciplinaires.
C’Nano RA développe et renforce les collaborations avec ses pays alpins limitrophes, et organise des rencontres avec les autres grands acteurs internationaux dans le domaine des nanosciences. Enfin, des initiatives pédagogiques originales en direction du grand public et du lycée sensibilisent les jeunes aux nanosciences au travers d’expériences, de modules pédagogiques, de présentations et de stands itinérants.
C’Nano RA est concentré sur les sites Grenoblois et Lyonnais et bénéficie de deux réseaux d’excellence et de deux pôles de compétitivité à vocation mondiale. Les activités plus spécifiques de St Etienne, Chambéry et Clermond-Ferrand sont intégrées dans toutes nos actions.
Le C’Nano Grand Est s’appuie sur la nano fabrication sur la Centrale des Technologies du Premier Cercle de Besançon et sur la Centrale de Proximité de Nancy et de Strasbourg, labellisé par le Ministère. Il forme chercheurs, ingénieurs, et étudiants aux technologies associées et les rend accessibles au plus grand nombre. Il s’appuie également sur l’ensemble des plateformes d’élaboration, de caractérisation et d’étude de ses différentes équipes.

JPEG Centre de compétences Nanosciences Grand Sud-Ouest
C’Nano GSO
http://www.cnanogso.org/http://www.cnanogso.org/

Le Centre de Compétences Nanosciences Grand Sud-Ouest (C’Nnao GSO) est l’un des 6 centres de compétences mis en place à l’initiative du CNRS, du CEA et du MESR.
C’Nano GSO comprend 4 régions : Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Limousin et Aquitaine. Cette extension territoriale a amené C’Nano GSO à mettre en place une structure qui permette la communication entre les régions ainsi que des action spécifiques. Cela a pu se faire grâce à l’implication active, au sein du Comité de Pilotage, de chercheurs de trois régions.
Les actions spécifiques ont pour objectif d’accroître les collaborations inter-régionales et d’assurer une meilleure circulation de l’information. Ces actions visent aussi à favoriser les coopérations internationales avec une prédilection vers le sud ouest de l’Europe.

PNG Centre de compétences Nanosciences Nord Ouest
C’Nano NO
http://www.cnanono.org

Le Centre de Compétences Nanosciences Nord-Ouest a été officiellement créé en juillet 2005 à l’initiative du CNRS, du CEA et du MESR.
Il s’étend sur un grand arc nord ouest de la France. Il comprend 4 délégations CNRS (08, 17, 18, 19) et regroupe 8 régions : Nord Pas-de-Calais, Picardie, Haute-Normandie, Basse-Normandie, Bretagne, Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes, et forme un GdR (Groupement de recherche du CNRS) ainsi qu’un Programme de Recherche Coordonné du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Le principal objectif du C’Nano NO est le renforcement de l’intégration des activités de recherche et d’enseignement en nanosciences et nanotechnologies à l’échelle régionale et inter-régionale. Pour cela, le C’Nano NO est un lieu de dialogue et de mutualisation entre les laboratoires et l’inter-région. De plus, le C’Nano NO est force de proposition, au niveau des instances régionales en accord avec les organismes et les établissements d’actions, contribuant à la définition des politiques sicentifiques locales et recherche des interlocuteurs européens pour prolonger, au niveau inter-régional, les initiatives européennes.
L’ambition du C’Nano NO est de faire progresser les nanosciences qui couvrent un vaste champ pluridisciplinaire (chimie, physique, biologie,...) pour l’élaboration, l’observation, la manipulation, l’assemblage et la modélisation de nanosctructures ou de nanosystèmes minéraux, organiques ou biologiques, en vue d’en exploiter les nouvelles propriétés.
Le C’Nano NO veut ainsi renforcer la synergie entre les partenaires inter-régionaux afin de permettre le développement de nouvelles applications pour l’horizon 2015 et au-delà.

JPEG Centre de compétences Nanosciences Provence-Alpes-Côte d’Azur
C’Nano PACA
http://www.cnano-paca.org

Nanosciences et Nanotechnologies Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’un des 6 centres de compétences mis en place à l’initiative du CNRS, du CEA et du MESR.
Destiné à structurer la recherche fondamentale et appliquée en Nanosciences et Nanotechnologies de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le C’Nano PACA rassemble l’ensemble des chercheurs des laboratoires académiques régionaux impliqués dans ce domaine. Il a pour rôle de fédérer et d’animer l’ensemble de cette communauté scientifique par différentes actions : définir des priorités pour les grands axes de recherche, coordonner les actions des laboratoires, faciliter leur accès aux infrastructures, organiser des rencontres scientifiques, former et communiquer vers le grand public.
Le C’Nano PACA est aussi l’interface académique des pôles de compétitivité dans le domaine des Nanotechnologies. Enfin, il participe à la coordination des actions au niveau national et développe des collaborations internationales.